Mi-temps

Publié le par Compter les girafes

Il reste quinze jours pour participer au jeu des poétickets... Qui diable remportera le tickart signé Maïon et Wenn ?


rubancoupé
Le 27 février dernier, lancement  du jeu par les marraines à la médiathèque de Pontanezen, dans un décor (de première main) :

lancement
lancement2

...après un concert de Mickaël Guerrand dans le cadre des Live à Ponta. L''occasion d'un discours, de plein de questions, de la lecture de poèmes et de l'annonce de l'envoi d'un ticket de caisse du centre commercial Géant de Brest à Michel-Edouard Leclerc. Ce ticket est accompagné de la lettre explicative suivante :

Monsieur,

L'association "Compter les girafes" organise du 1er au 31 mars une opération spéciale poésie sur tickets de caisse.

Pendant ce mois, chacun est invité à composer gratuitement un poème sur un ticket et à nous l'expédier après avoir noté ses coordonnées sur l'autre face.

Vous serez ravi d'apprendre que, par une heureuse conséquence de la règle du jeu, tous les centres Leclerc de France font partie de l'opération.

Ne nous remerciez pas : expédiez nous simplement un petit poème de votre cru sur le ticket de caisse que voici avant le 31 mars. Le thème du jeu est : "Ah ! la ligne"

Vous trouverez ci-joint un bon de réduction d'une valeur de 90 centimes d'euro à valoir pour tout achat de deux packs de jus d'orange avant le 13/03 inclus. Ceci afin de vous dédommager de vos frais d'expédition.

Cordialement,

la responsable du marketing.

Ndlr : l'équipe de Compter les girafes ayant égaré le bon de réduction sur les deux packs de jus d'orange, c'est finalement un bon de réduction d'une valeur de 1,50 euros à valoir sur un produit Mixa de la gamme Mixa bio qui est joint au courrier.

Comme l'an passé, nous expédions aussi un ticket de bus à la reine d'Angleterre.
 
Ouest-France du 1er mars :

articleofstationnement
Mais oui, c'est une blague parmi d'autres si nous avons écrit sur le poster du jeu :

"Ndlr : Par arrêté préfectoral, pendant la durée du jeu si vous écrivez un poème sur un vieux ticket d’horodateur vous n’avez pas besoin de payer votre stationnement."

Compter les girafes n'a pas les moyens de régler les PV (sauf en cas de subvention poétique exceptionnelle de la municipalité), inutile de nous les expédier.

Et puisqu'on parle du poster du jeu, on peut maintenant le télécharger.

C'est aussi le cas de la brochure "Dis, qu'as-tu fait, toi que voilà, de tes tickets ?"

Enfin, un petit coucou et un grand merci à la classe du collège du Vizac de Guipavas qui nous a proposé des illustrations à base de girafes pour nos futures publications ! Ci-dessous le pélirafe et le gilain :

pelirafegilain

 

Commenter cet article